Le chemin de la souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chemin de la souffrance

Message  Maître Corbeau le Lun 28 Sep - 19:44

Un soleil d'après-midi s'affichait à l'horizon. Un vent froid balayait les feuilles mortes sur le sol, traces d'un début d'automne. Les cieux n'étaient obstrués que par quelques rares nuages qui avançaient à vive allure. Le vent sifflait au travers des longues branches sèches des arbres qui longeaient la route de gravier était déserte. Un homme marchait en plein milieu du sentier. Entièrement vêtu de vêtements rouges déchirés et marqués de taches sombres, probablement du sang séché. Il boitait et frixionnait son bras gauche, comme s'il était blessé. Son état laissait sembler qu'il souffrait le martyr, mais son visage n'en affaichait rien. Ces longs cheveux bruns se balançaient devant son visage à la cadence de sa démarche. Il était horriblement maigre, ce qui lui donnait une allure chétive, casi cadavérique. Il marmonnait et chuchotait, on aurait dit qu'il s'adressait à une ou plusieurs personnes, mais il était seul sur la route. Il était difficile de déterminer combien de temps cet homme marchait. Un élément laissait sous-entendre que cela faisait longtemps, car il n'avait ni chaussures ni chaussettes et avait les pieds meurtris et en sang. Peu importait depuis combien de lunes il marchait ainsi, mais une chose demeure : Nul chemin n'est plus long que celui de la souffrance.
avatar
Maître Corbeau
Grand chevalier

Nombre de messages : 64
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chemin de la souffrance

Message  Orion le Sam 7 Nov - 16:01

Pour rajouter à la solitude et la malchance de l'homme, une forte pluie s'abatit soudainement sur sa tête. Il ne regarda pas le ciel pour le maudire. Il continuait de fixer le sol près de lui dans sa lente marche, tant bien qu'il ne réalisait pas que la pluie ne le visait, que lui, et pas les arbres autour.
Ses oreilles commencaient à ne plus distinguer les fissures d'habitudes. Il n'entendait que les bruits de forêt depuis si longtemps et sa tête ne s'étonna même pas d'entendre des paroles dans l'air.

''Le ciel et ses amis voient tout et sont partout. Ton périple te rendra fou !''
avatar
Orion
Moniteur/trice

Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chemin de la souffrance

Message  Maître Corbeau le Sam 7 Nov - 17:07

L'homme n'entendit rien de ces paroles, de cet avertissement. Les murmures dans sa tête prenaient trop de place qu'il ne pouvait faire attention à ce qui l'entourait. Des chuchotements, des voix qui lui dictent ce qu'il doit faire, marcher, manger, dormir, souffrir. L'homme de disait rien, il se contentait de marcher sur le chemin, le regard vide. Parmis les voix qui s'insinuaient dans la tête du malheureux, une se distingait des autres, entre autre par son volume et sa force de persuasion. Si l'homme avait déjà eu un nom, il y a de cela longtemps qu'il l'avait oublié.
avatar
Maître Corbeau
Grand chevalier

Nombre de messages : 64
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chemin de la souffrance

Message  Orion le Mar 17 Nov - 13:52

*Pak*
Face a face avec du solide... Un peu de vie reprit ses yeux, il regarda devant lui, rien.
Bizare, ça semblait déja loin, même qu'il n'était pas sûr qu'il avait vraiment heurté quelque chose...
Peu importe pour lui. Rien ne lui importe.
''Reprends le chemin..'' Dit une des voix intérieure

''Et Moi, je te dis que tu viens de me frapper un mur le vieux !''
Rien de visible devant lui, même intonation que l'autre voix inconnue..
avatar
Orion
Moniteur/trice

Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chemin de la souffrance

Message  Maître Corbeau le Mar 5 Jan - 22:10

L'homme observa d'un oeil égaré le paysage qui se dressait devant lui. Rien. Il alla à taton et sembla caresser une surface rugeuse et invisible. Tout son corps était comme attiré par cette barrière dont ces yeux ne décelaient pas même une ombre. Il se mit alors à gémit contre la paroie translucide afin de la repousser. Il commença même à gratter de ses ongles nus la surface, tentant désespérément de reprendre sa route en y creusant une percée. Le blocus resta de marbre face à cette acharnement. Une nuance entre le désespoir et la détermination donnait une bonne force aux arctes de l'étrange individu, même que du sang coulait du bot de ces doigts maigres et pointus. La peau se déchiraient, les ongles se fendaient. L'homme se mit à gémit de douleur, mais cela ne fit qu'accentuer le zèle avec lequel il semblait s'automutiler. Ce qui l'entourait entama une valse, un tourbillon autour du malheureux. Tout devint flou. Le pauvre homme cligna des yeux et tout redevint normal. Il se trouvait en fait face contre sol et tentait de creuser la terre dure avec ses mains. Les voix dans sa tête se mirent à se moquer de lui en choeurs. L'homme redressa la tête devant lui, rempa péniblement et finit par se redresser au grand complet. Il redébuta sa marche sur ce chemin qui n'arrêtait pas. Quoi que un peu chancelant. il retrouva peu à peu son ancien rythme. Il se disait qu'il devait continuer, que quelqu'un était là pour le protéger, qu'une personne le soutenait dans sa souffrance.
avatar
Maître Corbeau
Grand chevalier

Nombre de messages : 64
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 22/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chemin de la souffrance

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum